Prix d’excellence en développement durable du MSSS pour l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel

 In SSE dans la communauté

Ce mardi 7 décembre 2021, Manon Boily, présidente-directrice générale, et Monsieur André Brunelle, président du conseil d’administration de l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel ont remis le prix d’excellence du Réseau de la santé et des services sociaux en développement durable aux membres du comité de santé environnementale et développement durable de l’Institut.

Ce prix vient souligner 5 ans de travail acharné au cours desquels l’Institut a réduit de façon importante ses impacts sur l’environnement.

 

Résumé du projet déposé au Ministère de la santé et des services sociaux :

Soucieuse des impacts du fonctionnement de l’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel tant sur l’environnement que sur la santé humaine, l’Institut a décidé d’élargir ses principes de développement durable en intégrant au cœur de son action les principes de santé environnementale qui permettent de donner une place centrale à la santé, en plus des trois dimensions classiques du développement durable : environnement, social et économique. Pour ce faire, il s’est doté à l’automne 2016 d’un comité de santé environnementale et de développement durable représentatif des différentes directions et des niveaux hiérarchiques.

Depuis la mise en place du comité, plusieurs actions ont été réalisées : mise en place d’un projet d’efficacité énergétique, récupération de différentes matières (papier, carton, plastique, verre et métal), projet de compostage, plantation d’arbres, mise en place de deux ruches, remplacement de la vaisselle et des ustensiles en polystyrène par des options composables, bannissement des bouteilles d’eau, etc.

Les résultats de l’initiative sont tangibles. Entre autres, près de 3000 arbres ont été plantés contribuant à réduire les ilots de chaleur urbains et à améliorer la qualité de l’air, et 25 à 50 kilos de miel sont produits annuellement et vendus aux employés. Aussi, une réduction des coûts d’énergie de 415 678 $ est estimée en plus d’une réduction des déchets de 7 tonnes/an. L’Institut est d’ailleurs le premier établissement à avoir obtenu la nouvelle attestation IOR+ de Recyc-Québec.

Leave a Comment