dans SSE dans la communauté

En 2018, l’équipe de SSE a accompagné le CISSS des Laurentides en dressant le portrait de la gestion des matières résiduelles à l’hôpital de Saint-Jérôme. Cet exercice a permis d’avoir une idée précise des quantités de matières résiduelles générées annuellement par le fonctionne de l’hôpital, mais aussi de connaître les coûts liés à cette gestion et d’identifier toute une série d’améliorations au système en place.

Lors de la réalisation de ce mandat, nous avons identifié une piste d’amélioration majeure, à savoir le remplacement de l’autoclave servant à stériliser les déchets biomédicaux non anatomiques et piquants-tranchants. Celui-ci, arrivé en fin de vie, allait être remplacé par un nouvel autoclave.

Cependant, sur les conseils de SSE, le CISSS des Laurentides a décidé de s’orienter vers une technologie bien plus intéressantes, un déchiqueteur qui stérilise par micro-ondes plutôt qu’avec de la vapeur d’eau. Ce nouvel outil présente de nombreux avantages, notamment de réduire les risques de blessures suite au processus de stérilisation puisque les déchets ont la taille d’un confetti ; mais également de ne plus utiliser d’eau comme c’était le cas avec un autoclave.

 

Cette acquisition a permis au CISSS des Laurentides d’être le premier possesseur au Canada d’un Ecosteryl de la compagnie belge AMB!

 

Un documentaire a été réalisé par SSE et Louis Aubin Communication sur toute la démarche entreprise par le CISSS des Laurentides.

 

Laisser un commentaire